Comment encourager les personnes âgées à boire - Solid’R



“Mon conjoint atteint d’Alzheimer refuse de boire de l’eau, y a-t-il des astuces ?”


“Je n’arrive pas à boire régulièrement mes deux litres d’eau par jour, comment faire pour être sûr que je suis bien hydraté ?”


“Comment savoir si ma grand-mère est déshydratée ?”


Avec l’arrivée de l’été et les fortes chaleurs, la question de la déshydratation revient en force dans l’actualité.


Chez Solid’R, nous vous aidons à déménager mais nous voulons aussi vous aider à bien vieillir. C’est pourquoi nous vous proposons dans ce dossier des idées pour bien vous hydrater tous les jours et éviter les problèmes que provoque une déshydratation.


Avant d’aborder les solutions, laissez-nous vous expliquer les enjeux d’une bonne hydratation.


Pourquoi une bonne hydratation est indispensable


Notre corps est composé d’eau à plus de 80 %.


L’eau est une ressource naturelle indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Omniprésente dans notre corps, l’eau contribue à la concentration, au sommeil ou à la guérison. Elle est vitale pour notre survie.


Chaque jour, nous perdons une partie de cette eau :


  • Excrétion : Nous perdons entre un demi-litre et plusieurs litres d'eau par jour par l'urine.
  • Respiration : Quand nous inspirons, l’air s’humidifie quand il passe par nos poumons. En expirant, cet air est rejeté ainsi que l’eau qu’il contient. La quantité d’eau perdue dépend du niveau d’humidité de l’air.
  • Transpiration : Nous perdons près d’un litre d’eau chaque jour, évacué par notre peau. La quantité varie énormément en fonction du niveau d’exercice physique ou de la température du corps.
  • Digestion : en général, le corps perd assez peu au travers de notre système digestif, sauf en cas de diarrhée sévère ou de vomissements. On peut alors perdre plusieurs litres très rapidement.


L’équilibre en eau est indispensable au bon fonctionnement de notre métabolisme. Nous devons donc remplacer l’eau perdue par des prises hydriques régulières. C’est la condition indispensable pour que notre organisme fonctionne correctement.


Bien s’hydrater, ce n’est pas seulement étancher sa soif.


C’est aussi contribuer à une bonne santé générale. L’eau régule la température interne de notre corps, elle lubrifie les articulations et protège les organes vitaux.


La consommation d’eau recommandée évolue en fonction du métabolisme de l’individu. Elle se situe en moyenne à 2,7 litres d’eau par jour pour un adulte.




Certaines conditions particulières justifient des prises plus importantes. Les fortes chaleur, l’activité physique ou la maladie.


Comment réagit notre corps s’il est déshydraté ?


Si nous ne lui donnons pas assez d’eau pour fonctionner, notre corps va ralentir l’activité des organes non vitaux pour hydrater prioritairement, les organes vitaux.


Cette optimisation entraîne des effets de bord :

  • Maux de tête,
  • Courbatures et douleurs articulaires,
  • Fatigue,
  • Difficultés à se concentrer.


Cet état dégradé, désagréable pour l’adulte peut entraîner des conséquences graves chez la personne âgée.


Les dangers de la déshydratation chez la personne âgée


La personne âgée déshydratée risque de subir des effets secondaires durables et graves. Par exemple, la perte de concentration liée à la déshydratation accroît le risque de chute.

La personne âgée est également plus susceptible de ne pas assez s’hydrater dans les situations suivantes :


  • Si elle souffre d’incontinence, elle restreint ses prises hydriques pensant éviter les accidents urinaires,
  • Si son médecin lui a prescrit des diurétiques,
  • Si elle est dans un état fébrile, qu’elle souffre d’une infection ou de troubles digestifs,
  • Si elle prend des psychotropes, neuroleptiques, antidépresseurs ou anxiolytiques : ces médicaments provoquent une sensation de bouche sèche, similaire à la sensation de soif. Une personne âgée peut donc vite perdre ses repères et ne pas avoir conscience qu’elle a besoin de boire de l’eau.
  • Si elle souffre de troubles cognitifs.


Comment reconnaître la déshydratation chez un senior ?


Les signes cliniques de la déshydratation sont :

  • la sensation de bouche sèche et de soif de la personne,
  • Un état confusionnel (le cerveau étant constitué d’eau à plus de 90%),
  • Le pli cutané : Pincer un morceau de peau (sur le dos de la main ou sur le bras par exemple) permet de faire un diagnostic rapide du niveau d’hydratation de la personne testée. La persistance d’un pli au niveau de la peau après l’avoir pincée entre deux doigts traduit le manque d’élasticité de la peau dû au manque d’eau.
  • Enfin, une pesée de la personne peut aussi indiquer une déshydratation. Compte tenu de la teneur en eau dans le corps, tout amaigrissement rapide est lié à une perte d’eau.


Que faire en cas de déshydratation ?


Vous devez appeler votre médecin traitant en cas d’apparition d’un ou plusieurs signes cliniques spécifiques. Vous devez faire de même en cas de doute. Votre médecin peut réaliser une réhydratation par perfusion au domicile si le problèmes est détecté suffisamment tôt.


Si des signes de gravité sont détectés, une hospitalisation d’urgence est indispensable avec mise sous surveillance de la personne âgée.


Pour éviter d’en arriver à ces extrémités, l’idéal serait bien sûr que chacun d’entre nous prenne l’habitude de boire de l’eau à intervalles réguliers.


Nous vous livrons trois conseils pour mieux gérer votre hydratation


Comment encourager votre proche à bien s’hydrater tout au long de la journée ?


Nous avons créé pour vous cette infographie inédite et originale. Elle vous aidera à vous hydrater chaque jour. Vous pouvez l’imprimer, la coller sur la porte du frigo, la partager à vos parents et à vos amis.




Votre organisme d’adulte a besoin d’absorber 2,7 litres d’eau par jour pour rester à l’équilibre. Cela parait beaucoup mais nous atteignons facilement ce résultat à condition de boire régulièrement et de consommer des aliments riches en eau.



Pendant les périodes de forte chaleur, s’astreindre à boire huit verres de 25 cl d’eau chaque jour est un bon moyen pour s’hydrater correctement. Voici trois conseils pour y arriver.


Instaurer une routine pour boire 8 verres par jour


Pour boire huit verres d’eau quotidiennement, vous pouvez définir à l’avance les moments récurrents auxquels vous boirez de l’eau. Nous vous proposons un planning quotidien sur notre infographie.


Utiliser un système pour prendre note des prises hydriques


Ce mémo vous permet de savoir si vous vous êtes bien hydraté. Pour une personne âgée suivie par plusieurs aidants, la prise de note aide aussi chaque intervenant à s’assurer que la personne âgée s’hydrate bien.


Vous pouvez opter pour un bloc notes, vous pouvez également imprimer notre infographie et cocher les prises sur les huit verres d’eau représentés sur notre illustration.


Vous pouvez également utiliser des applications gratuites pour smartphone et tablettes, comme Waterlogged ou Hydrocoach.


Agrémentez vos boissons et varier les goûts.


Donnez un peu de variété à vos prises hydrique en remplaçant certains verres d’eau par des boissons aromatisées faites maison : tisanes, thé glacé, fruits infusés ou smoothies.


En revanche, évitez le café qui est un puissant diurétique. Il vous fait perdre plus d’eau que vous n’en gagnez en le buvant.


Enfin, n’hésitez pas à consommer des aliments riches en eau.


Des fruits comme la carambole et le melon  (91 % d’eau), la fraise (90% d’eau) ou le pamplemousse (89 % d’eau). Des légumes comme le concombre (97% d’eau), le radis (95% d’eau) ou les champignons de Paris (93,9% d’eau).


Et vous, avez-vous trouvé des idées originales pour bien vous hydrater ?

Une recette de tisane ou de fruits infusés particulièrement adaptée aux fortes chaleurs ?


Partagez-nous vos recettes en commentaire de cet article.  


Commentaires


papy mobilité sur la moto

Première plateforme ESS & collaborative pensée pour aider les séniors, les personnes fragilisées et leurs aidants pour les accompagner et organiser leurs déménagment en tout sérénité.

Les dernières actualités

Partager cet article :